Partagez
Armarius
Messages : 398
Date d'inscription : 07/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Diplomatie Diplomatie Icon_minitimeSam 19 Jan - 19:02













Royaume d'Estovie
Diplomatie Ut3a
Jusqu'à récemment, les terres au delà de l'Empire, à l'Est du fleuve de la Garde, étaient considérées comme barbares et sauvages.
Mais la conversion du Grand-Duc Dremmen Bogdanil Karius a un peu modifié la perception des pays ostiques. Recevant la couronne royale des mains de l'Archevêque en même temps que la première onction marquant son entrée dans la vraie religion, Bogdanil fonda un vaste royaume regroupant les chefferies tribales à l'Ouest des Franges Orientales. Désormais unis et convertis, le royaume d'Estovie est considéré comme un état client de l'Empire. Mais dans les faits, les choses sont plus compliqués. Le royaume est encore peuplé en majorité d'infidèles refusant le nouveau culte et beaucoup de grands barons remettent en question la légitimité de leur roi, lui reprochant d'avoir abandonné les traditions et les dieux de leurs ancêtres.
La conversion de masse débutée par Bogdanil s'est nettement essoufflée après sa mort et aujourd'hui il en résulte un pays hybride et exsangue, plongé dans les querelles religieuses.  
Les Dremmens sont pour nous d'importants partenaires commerciaux et le roi contrôle tout le passage du commerce orientale. S'il venait à proclamer l'embargo sur nos marchands il pourrait gravement atteindre le duché financièrement, en plus de s'attaquer à nos colonies de Transgarde sur lesquelles il prétend avoir la suzeraineté.

Diplomatie U162
Dragomir II
Dragomir Karius est l'actuel roi d'Estovie, succédant à son père Bogdanil.
Si Dragomir s'est converti avec son père, il ne partage ni la piété ni la passion religieuse de celui-ci. Dragomir voit avant tout l'Eglise comme un instrument politique lui permettant d'affermir son pouvoir et d'unir son royaume.
Manquant de foi, on le dit plus intéressé par les anciens dieux, et s'il reste dans la vraie religion c'est seulement par intérêt stratégique. Si la roue tournait, il serait capable de revenir aux anciens rites et de détruire toute l'oeuvre de son père.
Jeune et plein de fougue, Dragomir est un homme perfide, cruel et vicieux. Ses violentes colères semblent obscurcir souvent sa raison : acculé il enchaîne les erreurs s'il n'est pas bien conseillé. Toutefois, il ne vaut pas sous estimer sa hargne, Dragomir ne lâche rien et ne recule devant rien pour atteindre ses objectifs.





Comté de Trémanche
Diplomatie Lml7
Les comtes de Trémanche sont historiquement les grands rivaux des ducs de Cahogne dans les Franges Orientales.
Si Raoul Ier s'est imposé dans les Landes occidentales, Jacques d'Estaing, premier comte de Trémanche, a construit les prémices de sa principauté dans les Landes orientales. Issus d'une dynastie de châtelains, les Estaing accèdent au titre comtal en profitant du Grand Interrègne. Peu à peu, au grès des guerres, des mariages avantageux et des achats de territoire, les Estaing vont se constituer un vaste domaine polarisé autour de la ville de Fleurance qui deviendra l'une des grandes villes des Franges Orientales (c'est pour rivaliser avec elle que la duchesse Clotilde achètera Soulans aux comtes de Valais). Princes mécènes, ils rivaliseront avec les ducs sur le plan territorial et militaire mais aussi culturel et religieux, devenant des protagonistes importants de la révolution culturelle en Cahogne, disputant aux ducs les courtisans prestigieux et les reliques sacrés. C'est en réponse à la fondation de l'Académie de Soulans que les comtes créeront l'université de Fleurance.

A partir du XIIème siècle, les Estaing prendront une nouvelle dimension avec l'implication des comtes dans les affaires de l'Empire. La Trémanche entretenant des relations privilégiées avec les Dremmens grâce à sa position le long de la frontière Est, le comte Olivier II jouera un grand rôle dans la conversion de Bogdanil Kurius et sera envoyé en personne par le Triarque pour lui remettre la couronne royale, acte fondateur du royaume d'Estovie.
En ???, la maison d'Estaing deviendra célèbre dans tout l'Empire grâce à Thomas d'Estaing dit le Superbe, qui prendra la tête de la croisade en Valentine contre les hérétiques schismatiques. Après la prise de Pavène et l'épuration hérétique, il créera une principauté comprenant toute la pointe Sud de la péninsule sur laquelle règne depuis une maison cadette des Estaing, les Estaing-Pavène.
En ??? c'est la consécration avec l'obtention d'un titre de Prince-électeur qui fait du comte l'égal de son rival le duc de Cahogne.
Contrairement aux ducs de Cahogne, les comte de Trémanche n'ont pas réussi à créer un état cohérent et centralisé, leur domaine reposant sur une mosaïque de territoires éparses, de droits féodaux, de profits de justice et de taxes de circulation réunis sur la seule personne du prince. Son administration est d'un autre age constitué autour d'une curia assez peu spécialisée, dominée par les grands officiers : le chancelier, le bouteiller, le sénéchal et le chambellan.
Les Estaing portent les titres de comte de Trémanche, vicomte de Fleurance et de Salignac, baron d'Ostremont. Depuis peu, le comte Thomas rajoute à sa titulature le titre de comte de Porez, territoire qu'il détient par son épouse Clotilde.

Récemment, des tensions entre le duché de Cahogne et le comté sont nées après la mort de Lothaire de Porez. Mort sans héritier mâle légitime, le comté de Porez, apanage inféodé au duché, aurait dû déchoir à son cousin, le duc Hugues III, comme le veut la coutume féodale. Mais Thomas d'Estaing, marié à Clothilde de Porez, fille de Lothaire, a profité de la maladie d'Hugues III pour s'emparer du comté par la force et faire reconnaître son épouse comme légitime héritière. Les officiers ducaux n'ont jusque là pas réagit et le nouveau duc de Cahogne devra régler la situation.

Diplomatie 2rra
Thomas d'Estaing
Thomas d'Estaing est comte depuis 1183, date à laquelle il succéda à son père, Olivier II.
Chef charismatique, c'est un meneur d'hommes apprécié par ses soldats mais méprisé par la bourgeoisie pour son manque de tact et son hypocrisie. Il est lui même un brillant épéiste, mais son talent militaire s'exprime surtout sur les champs de batailles : c'est un redoutable stratège, trompeur et imprévisible.
D'une grande piété, il est très apprécié par l'Eglise pour son respect ascétique du dogme mais surtout pour ses impressionnants dons à divers abbayes et églises. Son grand objectifs serait de partir en croisade pour y combattre les infidèles, mais pour le moment des affaires urgentes le retiennent dans les Franges Orientales.
Lothaire de Porez commis l'imprudence de marier à Thomas sa fille unique Clotilde. La prise par la force du comté de Porez après la mort de son beau-père révéla au grand jour les grandes ambitions du duc. Pour autant, Clodilde n'est pas qu'un objet politique pour Thomas, et un véritable amour semble les unir.





Archevêché des Franges Orientales
Diplomatie R9ay
Les terres de l'Eglise appartenant à l'Archevêque. Vendaume est la capitale de l'Archevêché et le centre religieux de la région. Sa cathédrale est le lieu traditionnel du sacre des ducs.
Le domaine est presque entièrement enclavé par le duché de Cahogne.

Diplomatie Ckbo
Sa sainteté Adrien IX
Adrien IX, né Hugues de Clermont, est l'actuel Archevêque des Franges Orientales.
Né dans le Porez dans une famille de la basse noblesse, il est rapidement orienté vers une carrière ecclésiastique. Il est élevé dès l'age de 8 ans dans un monastère, puis intègre l'Académie d'où il ressort diplômé en théologie. Chanoine, il intègre la curie archiépiscopale puis devient évêque de Pérignan. Camerlingue pendant 10 ans, il est élu Archevêque en 1292.
Bien que Hugues III est à l'époque soutenu la candidature d'Adrien à l'archevêché, les relations entre les deux personnages se sont détériorées ces dernières années, en raison de la politique belliqueuse du duc.
Jean est un partisan de la paix et aspire à un retour rapide de la concorde entre les seigneurs des Franges afin de privilégier la croisade. Il prône la tolérance, notamment envers les Derzis qu'il protège. C'est un Canes modéré.





Vicomté de Landéron
Diplomatie 16tk
La vicomté de Landéron s'étend autour du lac de Querne, au delà du Massif Cahon qui borde la frontière Sud du Duché. Beaulieu-du-Lac, la capitale, est un véritable bijou, connue pour son magnifique palais construit sur un rocher surplombant le lac. La maison d'Espérac y règne depuis plusieurs générations.
La vicomté de  Landéron est un allié historique du duché de Cahogne. Récemment, les relations entre les deux états se sont renforcées par le mariage de Constance avec Hugues III.

Diplomatie 8n25
Gonthier d'Espérac
Frère de la duchesse-mère Constance, Gonthier d'Espérac est l'oncle de l'actuel duc de Cahogne, Eudes II.
Connu pour son flegme et son manque d'humour, c'est aujourd'hui un vieil homme aigris et désabusé. C'est un homme réfléchi qui ne fonce jamais tête baissée et qui préférera toujours la parole à l'action. Ses ennemis disent de lui qu'il est trouillard et mou, en vérité il est d'une extrême prudence et n'avance ses pions que s'il est certain de la victoire. Il en devient imprévisible, car il peut reculer et changer du tout au tout du jour au lendemain au moindre signe défavorable.
Son fils, Raymond, de nature plus vif que son père, est l'héritier de la vicomté.





Comté de Valais
Diplomatie Suu2
Le Comté de Valais s'étend sur le Valais, la Bièvre et le Vaujour. Il occupe une partie du massif Cahon d'où il tire une importante production de fer. Voisin du duc de Cahogne, les comtes de Valais ont alterné alliance et méfiance au court des deux derniers siècles.
En 1289, sans héritier mâle, le comte Etienne accepta de vendre en viager le Vaujour à Hugues III pour la somme de 200 000 livres. Hélas, à la mort du comte, Robert, son bâtard se fit reconnaître comme héritier légitime et refusa de laisser le Vaujour au duc de Cahogne. Ces événements forcèrent Hugues III a envahir le comté pour faire reconnaître ses droits, mais Robert parvint à remporter quelques victoires et à soulever la population contre l'occupant.
La maladie d'Hugues III força une trêve entre les deux principautés. Actuellement, le Vaujour est tenu par les troupes ducales, mais la guerre est encore loin d'être terminée car Robert s'obstine à ne pas reconnaître les droits du duc de Cahogne sur une partie de son comté.

Diplomatie Jia2
Robert II de Landebroc
Robert est le fruit d'une aventure de jeunesse du comte Etienne V avec une simple aubergiste. Bien qu'enfant illégitime, Robert a été reconnu par son père et fut élevé au château. Très aimé par le comte, celui-ci n'a pourtant jamais cherché à faire légitimer son bâtard et ne l'a jamais reconnu comme héritier. Pourtant, à la mort d'Etienne les barons du Valais élevèrent Robert à la tête du comté.
Refusant de voir une partie de son héritage échoir au duc de Cahogne, Robert leva une armée pour se battre, se présentant comme un libérateur du peuple contre l'envahisseur.
Robert est un homme charismatique et très malin, capable de soulever les foules, c'est ce qui lui valut l'approbation des barons et son titre de comte malgré sa condition. S'il est un brillant soldat, Robert est aussi un imprudent et un piètre commandant. Il ne doit ses victoires sur le duc que par la compétence de ses généraux.





République de Vaucouleur
Diplomatie Lup6
Vaucouleur est une ville libre située sur les côtes du Pays-Plat. Son territoire est enclavé par le duché de Cahogne. Cité portuaire de grand commerce, elle a fondé sa fortune sur différentes compagnies commerciales gérées par le patriciat urbain. La république est présente partout dans le monde à travers différents comptoirs et succursales. Elle possède une grande flotte construite grâce à son arsenal, un imposant chantier naval. C'est ici que sont construit la plupart des navires des Franges Orientales, et le prix des bateaux dépend donc de notre relation avec la république.
Celle-ci a des relations ambiguë avec le duché. Si d'apparence ils sont alliés, on ne connait pas vraiment leurs réelles intentions.

Diplomatie Scfk
Baudoin de Casteljau, Prince-Maire de Vaucouleur.
Elu une première fois prince-maire de la république de Vaucouleur en 1295, Baudoin a récemment été reconduit pour un second mandat par le collège patricien.
C'est un homme bien portant et joviale, dont l'apparence ne laisse rien paraître de ses qualités politiques. C'est un politicien acharné et malin, doublé d'un marchand avide.





Baronnie d'Aigues
Diplomatie Wid1
Petite baronnie libre prise en étau entre le duché de Cahogne et la Marche-électorale.
La baronnie présente un intérêt stratégique pour le duché car elle permettrait de rejoindre les terres de Cahogne à la Marche-France en plus d'enclaver le domaine de l'Archevêque au sein du duché. C'est pour cela que le précédent duc, Hugues III, a tenté d'obtenir l'héritage de la baronne par le traité de Vézier qui le reconnaissait comme héritier adoptif. Hélas, le duc étant mort avant la baronne, le traité n'est plus valable.


Diplomatie Orkb
Geneviève d'Aigues née en 1219.
La Baronne Geneviève d'Aigues n'est plus la belle jeune fille qu'elle était autrefois, son visage est creusé de rides, quelques dents lui manquent et ses cheveux, qu'elle cache sous un châle, ont largement blanchis. Toutefois, elle n'a jamais perdu son intérêt pour la politique et son appétit pour les intrigues.
Femme de grande expérience, elle sait analyser les hommes et distinguer les menteurs des honnêtes gens. Si dans sa jeunesse elle était un peu trop impétueuse et arbitraire, c'est devenue une femme calme et réfléchie. Ses conseils avisées sont toujours écoutés ; elle a beaucoup d'influence dans la région, certains seigneurs venant la voir de loin pour obtenir ses avis éclairés. Si en public elle passe pour stricte et implacable, en privé c'est une femme aimable et même drôle. Très pieuse, elle mène une vie ascétique et sobre, méprisant ceux qui ne respectent pas le dogme de l'église.
Héritière de son père, le Baron Claude d'Aigues, elle règne depuis 60 ans sur la baronnie. Veuve très tôt, elle ne s'est jamais remariée et n'a pas d'héritier direct.





Baronnie de l'Ouest
Diplomatie C3qj
Les baronnies de l'Ouest forment une mosaïques de petits états indépendants qui se sont constitués en ligue pour s'opposer à l'appétit du comte de Trémanche et aux invasions Dremmens.
Ces baronnies sont issues de l'éclatement du duché de Grande Cahogne à la fin du XIème siècle, où les châtelains locaux reprirent à leur compte la puissance publique héritée des ducs. Lors de la restauration du duché en 1099, Raoul Ier échoua à les faire entrer dans son giron et depuis les baronnies libres défendent leur indépendance avec force. Au fil du temps, la ligue est devenue plus qu'une simple alliance défensive, les barons étant liés entre eux par des traités qui les rapproches : les ligueurs partagent une monnaie unique, des lois communes (notamment commerciales), financent une armée coalisée...etc. Les membres de la ligue se rassemble régulièrement et élisent un représentant chargé des affaires extérieurs et de mener l'armée. Toutefois, comme dans toute alliance, les conflits ne sont pas rares entre les barons et plusieurs fois la ligue a menacé d'éclater ou de perdre plusieurs de ses membres. Celle-ci semble tenir surtout grâce aux ennemis communs des barons, notamment le comte de Trémanche.
Les relations entre les baronnies et le duché de Cahogne sont cordiales grâce à la rivalité qui oppose les ducs aux comtes de Trémanche, mais aussi suite au désintérêt des ducs pour les Landes orientales, qui ont préféré se concentrer sur le Pays-Plat.

La ligue compte actuellement 10 membres : le baron d'Argenet, le baron de Montignon, le baron de Conzac, le baron d'Arrouain, le baron de Victour, le baron de Vesvres, le baron de Pusignac, le baron de Carcagnon, le baron de Perpuy, et le baron de Voussaint.
Le baron d'Aigues a toujours eu des rapports conflictuels avec la ligue, préférant souvent jouer cavalier seul en menant une politique habile entre le duc de Cahogne et le comte de Trémanche.

Diplomatie ***
Amaury de Conzac née en 1200.
Le baron de Conzac, Amaury III, est l'actuel représentant élu de la ligue des Baronnies de l'Ouest.

Diplomatie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Tourisme en Haiti ?
» Diplomatie sous pression.
» Diplomatie du Clan Shimazu
» Diplomatie Uesugi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Casus Belli :: Gestion-