Casus Belli
Bonjour, bienvenu sur Casus Belli.
Pour connaître rapidement le forum, cliquez sur le Guide de Jeu.
Si vous avez des questions, n'hésitez pas à les poser dans la partie Contact, vous pouvez y poster sans être inscrit sur le forum.
Au plaisir.

Partagez|
avatar
Messages : 280
Date d'inscription : 07/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Seigneurie Ven 7 Juil - 22:26

La seigneurie est la plus petite division du territoire féodal. C'est un mode d'exploitation de la terre où les seigneurs imposent leur pouvoir aux manants.
La seigneurie peut être rurale comme urbaine (voir la ville) et se divise en deux catégories : la seigneurie foncière et la seigneurie banale.
Plusieurs seigneuries rassemblées forment une baronnie.

La seigneurie foncière
Dans la seigneurie foncière, le seigneur ne possède que des droits sur la terre et non sur les personnes : il n'a aucune autorité sur les manants, aucun pouvoir de contrainte et ne possède pas la justice.
Les paysans louent la terre du seigneur, la tenure, en échange du cens, une taxe fixe et annuelle ; et exploitent pour son compte la réserve, par corvées ou contre un salaire.

La seigneurie banale
La seigneurie banale est une seigneurie foncière où le seigneur possède la puissance publique, appelée droit de ban, c'est à dire le pouvoir d'ordonner, de punir et de contraindre. Le seigneur est maître de la haute et/ou de la basse justice.
En tant que tel, les banalités sont les monopoles économiques que détient le seigneur : les taxes contre l'utilisation obligatoire par les paysans de son four, son moulin, sa meule, son pressoir ; les péages ; la taille ; les taxes sur les forêts...
Le seigneur peut aussi exiger un service militaire et enrôler des manants pour la guerre.

Le seigneur
Le seigneur est le chef de la seigneurie. Il peut être un chevalier mais aussi une personne morale, comme un monastère ou une ville libre. Si c'est le Roi, dans ce cas les seigneuries qu'il possède sont appelées "domaine royal". Les seigneuries sont souvent héréditaires, mais indivisibles. Ainsi, il peut y avoir des co-seigneurs, souvent de la même famille, se partageant les pouvoirs et les revenus des terres.

Généralement, la direction de la seigneurie est déléguée à un intendant, parfois nommé parmi les villageois.
Le seigneur a en effet rarement le loisir de s'occuper de ses domaines, s'il doit s'absenter pour la guerre ou s'il vit à la cour de son suzerain. L'intendant dispose alors des droits que lui a confié son seigneur : il surveille les travaux agricoles et lève les impôts. Il entretient le château mais n'y vit pas, il occupe plutôt la plus belle maison du bourg.
Si le seigneur n'est jamais présent, l'intendant peut devenir un véritable tyran, agissant comme le vrai maître du domaine. Il engage alors des soldats, distribue les honneurs à ses proches et punis ses ennemis. Il profite de sa position pour s'enrichir personnellement.
Pour éviter les abus, le Seigneur peut nommer un bailli, un officier itinérant chargé de surveiller l'administration des intendants, et de maintenir l'ordre sur son domaine en rendant la justice. Le bailli peut juger en appel les affaires civiles.

La maison forte
La maison forte, ou manoir, est la demeure fortifiée du chevalier, occupant un niveau intermédiaire entre la ferme et le château. Édifiée sur une motte qui surplombe le paysage, elle se présente sous l'aspect d'un édifice solide, fortifiée de tours, de palissades, de créneaux et de fossés, construite en bois ou en pierre.
Militairement, la maison forte présente peu d'intérêt, elle est surtout symbolique, pour montrer aux paysans la puissance de leur seigneur. C'est un lieu de justice et de coercition.
Dans le manoir se trouve la chambre du seigneur, sa garde-robes, la salle d’apparat et sa chapelle privée.
Autour, il domine des vergers, jardins, garennes, étangs mais aussi des moulins, des enclos, des pressoirs.
Non loin se trouve la réserve du seigneur qu'exploitent les serfs.

Les paysans
La paysannerie se divise en deux : les hommes libres et les serfs*.
Les hommes libres louent une parcelle de terre au seigneur. Ils sont libres de quitter la seigneurie pour une autre.
Seuls les serfs sont attachés à une terre, un maître. Mais ils ne sont pas non plus des esclaves. Ils peuvent vivre en famille et posséder quelques biens. Les serfs exploitent une partie du domaine que le seigneur garde pour lui : la réserve. Les serfs doivent payer des impôts particuliers comme la mainmorte au moment d'un héritage et le formariage pour se marier à l'extérieur de la seigneurie.Les paysans sont tous soumis à la justice du seigneur et peuvent être potentiellement appelé à servir dans l'armée.
Le XIIème siècle a vu le recule des hommes-libres qui se sont mit, de gré ou de force, sous l'égide d'un seigneur pour les protéger contre l'anarchie régnant.

La réserve
La réserve est la partie des terres arables de la seigneurie réservée au profil du seigneur. Elle est exploitée par les serfs ou par des salariés et se situe proche de la maison forte ou du château. Elle s'étend sur les cours d'eaux, les bois et les étangs.

Les tenures
Les tenures sont les portions de la seigneurie que le seigneur concède aux paysans libres, qui deviennent alors des tenanciers. Contre un impôt annuel, en argent ou en nature, le vilain obtient le droit d'exploiter la terre et d'en tirer les bénéfices. Les tenures sont recensées dans le livre terrier, qui enregistre les redevances dû au seigneur mais aussi les coutumes, les droits et les obligations.

Habitations
Le bourg est souvent construit au pied du château ou proche. Les hameaux et villages de la seigneurie dépendent du bourg où sont rassemblés le marché, les centres administratifs, le bureau de l'intendant, l'église et les artisans.
Le bourg est parfois fortifié, les habitants se chargeant eux même de la surveillance des portes et des remparts.
Les villages sont des rassemblement de maisons de paysans où peuvent se trouver une église et quelques artisans. Chaque village a son chef élu par les villageois qui les représente dans le bourg auprès des officiers du seigneur.
Les hameaux sont composés de groupes de maisons trop éparpillés dans les terres pour former un village.

Seigneurie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Seigneurie de la Roche sur Yon] Beaulieu sous la Roche
» [Seigneurie de Bressuire] Le Petit Puy
» [hrp] recherche fief seigneurie Montdoubleau
» Un cadeau pour sa Seigneurie le Duc de Serramire.
» [Seigneurie de la roche sur Yon] La Braconnière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Casus Belli :: Administration :: A d m i n i s t r a t i o n :: Encyclopédie :: Annexes-