Casus Belli
Bonjour, bienvenu sur Casus Belli.
Pour connaître rapidement le forum, cliquez sur le Guide de Jeu.
Si vous avez des questions, n'hésitez pas à les poser dans la partie Contact, vous pouvez y poster sans être inscrit sur le forum.
Au plaisir.

Partagez|
avatar
Messages : 208
Date d'inscription : 07/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Impôts Jeu 27 Juil - 20:29
Impôts

Les Seigneurs tirent leur richesse des impôts et des taxes sur leur domaine.

Les feux fiscaux
L'unité de base pour calculer les impôts est le feu fiscal, c'est à dire une famille vivant sous le même toi. Un feu représente environ 5 habitants.
Chaque seigneuries et villes possédées ajoutent des feux fiscaux au total de foyer de votre domaine, d'où l'importance de contrôler un grand territoire :

- Seigneurie : +300 feux
- Ville moyenne : +2 000 feux
- Grande ville : +4 000 feux
- Ville mondiale (Castelion) : +20 000 feux

Les feux fiscaux augmentent avec la prospérité : les impôts ne touchent que ceux capables de les payer. Ainsi, plus la principauté sera prospère et plus il y aura d'habitants assez riches pour payer des impôts. A l'inverse, moins la prospérité sera élevée et plus il y aura de miséreux dispensés d'impôts.

Quotité
Le Seigneur va fixer la quotité par tête, c'est à dire l'impôt total moyen mensuel que devra payer chaque feux, en mettant en place un système fiscal adapté.
L'objectif va être de tirer de son domaine le plus de redevance possible, sans mécontenter la population.
Pour imposer, le Seigneur peut instaurer 3 sortes de taxes : le cens, la taille et le tonlieu.
Le cens est le loyer de la terre que paye les paysans ; la taille est payée par les citadins pour l'entretient des remparts et la protection du seigneur ; le tonlieu est une taxe sur les marchandises qui circulent dans la principauté. Ainsi, chaque impôt touche une catégorie différente de la population, mais se répercute sur tous (un tonlieu élevé augmente le prix des marchandises que payent les paysans).
Le seigneur devra fixer le taux des taxes pour augmenter la quotité moyenne dû par la population chaque mois. La quotité se situe généralement entre 1 et 2. En dessous de 1 les impôts sont faibles et la population heureuse. Plus la quotité se rapprochera de 2 et plus les impôts seront élevés. Au dessus de 2 la population sera littéralement écrasée par les taxes.
Au seigneur de bien gérer le système fiscal pour jongler entre les sensibilités de chacun et répartir les charges comme il convient.

Si la quotité est trop élevée ou si les taxes sont mal réparties, surtout vis à vis de la prospérité, cela créera de l'agitation et provoquera sur le long terme une révolte d'une partie de la population. Chaque classe sociale aura des revendications particulières et demanderont l'abrogation ou la baisse de certaines taxes.

Plus il y aura de taxes, moins de richesse sera laissée au peuple, freinant le développement de l'économie. A l'inverse, des taxes faibles profiteront à l'essor économique et au bonheur, entraînant une hausse de la prospérité du domaine.

Exemple Concret
Je possède 3 seigneuries. J'ai donc sur mon domaine 900 feux fiscaux de base (chaque seigneurie apportant 300 feux). J'ai une prospérité de 1,2.
J'ai donc 1 080 feux capables de payer des impôts (feux fiscaux x prospérité => 900 x 1,2 = 1 080).
Pour grever ces 1 080 feux, je met en place le système fiscal suivant :
- Cens : +0,5
- Taille : +0,4
- Tonlieu : +0,2
Ainsi, chaque foyer me devra en moyenne 1,1 livres par mois (0,5 + 0,4 + 0,2 = 1,1).
Au total, je vais donc recevoir 1 188 livres par mois, qui me permettront de répondre à mes charges fixes (mon armée, mes redevances, l'entretient des forteresses, le salaire des courtisans...etc.).
Si je peux augmenter mes revenus, je vais soit devoir agrandir mon domaine, soit améliorer la prospérité de ma principauté, soit augmenter les impôts. Mais il existe aussi d'autres moyens de gagner de l'argent.

Charte de franchise
Un seigneur peut accorder aux habitants d'une ville qu'il possède une charte de franchise, c'est à dire un traité garantissant leurs droits et leurs libertés. Cette charte concède aux citadins la prévôté : désormais ils pourront élire eux même leur dirigeants, juger les affaires et condamner, imposer les taxes, entretenir les défenses.
Les chartes de franchise ne sont jamais gratuites, elles sont données en échange du paiement d'une taxe annuelle, d'un impôt mensuel fixe, d'un service militaire (la ville devra fournir tel nombre de soldats lorsque le seigneur le demandera).
Dans les faits, la charte retire l'autorité du seigneur sur la ville (elle n'entre plus dans les feux fiscaux totale du domaine), mais présente bien des avantages : premièrement elle apaise considérablement le mécontentement des bourgeois. Ensuite, elle retire les mauvais côtés pour en garder les bons : quelques soit la prospérité de la principauté, les bourgeois payeront toujours la même quantité de redevance et la taxe récupérée chaque année lors du renouvellement de la charte entre dans la fortune personnelle du prince.
Mais attention, une ville un peu trop autonome pourrait se retourner contre son suzerain. Trop de liberté peut faire pousser des ailes aux bourgeois un peu trop avides.

Impôts
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Garde impériale
» [Tutoriel]Comment payer ces impôts?
» Renégat impérial
» armée impériale napoléonienne et européenne
» Projet Garde Impériaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Casus Belli :: HRP :: A d m i n i s t r a t i o n :: Mécanismes :: Gameplay : Gestion-