Casus Belli
Bonjour, bienvenu sur Casus Belli.
Pour connaître rapidement le forum, cliquez sur le Guide de Jeu.
Si vous avez des questions, n'hésitez pas à les poser dans la partie Contact, vous pouvez y poster sans être inscrit sur le forum.
Au plaisir.


Partagez|
avatar
Messages : 321
Date d'inscription : 07/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Commerce dans les Landes Mar 2 Oct - 13:11

La monnaie dans les Landes

Depuis les réformes du Roi Raoul II (1076-1120), la monnaie des Landes est unifiée et seul le Roi possède le droit de battre monnaie. Ainsi, tout le pays utilise la même devise, avec le même poids et le même alliage quelques soi la région. En l'absence d'or, le pays utilise encore le monométalisme, fait d'argent issu des mines de Cahogne dont le commerce est monopole royal.

Le denier forme la base du système monétaire. Il se divise en obole (ou maille) qui représente 1/2 denier ; et en poge (ou picte) qui représente 1/4 de denier. Ainsi, 4 pictes = 2 oboles = 1 dernier. La livre et le sou sont des monnaies de compte.
Le Roi Raoul II imposa à tous le système de la livre casteloise (ou livre royale), où la livre équivaut à 200 deniers et le sou à la moitié d'une livre. Les dévaluations monétaires, l'une des causes de la Guerre Civile, sont interdites par la Grande Charte (en échange de quoi le Roi garda son monopole).

D'autres monnaies sont couramment utilisées dans l'espace économique du Royaume, venant principalement de marchands étrangers, notamment les pièces d'or valentines, comme le ducat pontain, le gros pavè ou le sequin.

La Hanse
En 1118, pour contrer la montée en puissance des marchands valentins qui tendent à s'accaparer tout le commerce du Royaume, le Roi Raoul II fonde le Hanse marchande.
La Hanse, basée à Castelion, est la corporation des marchands du Roi : elle approvisionne la capitale, ravitaille le peuple en denrées et alimente la grosse industrie en matière première ; de ce fait, ses membres sont exemptés de taxes et de péages, leurs marchandises libres de circuler sur tout le Royaume grâce à un sauf-conduit spécial remit par la chancellerie royale. La Hanse possède le monopole sur tout le commerce intérieur du Royaume, dirige son propre tribunal pour juger ses membres et fixe les prix des marchandises vendues dans les halles. Possédant des comptoirs commerciaux à travers le royaume, la Hanse est très influente, avec sa flotte, sa fortune et sa milice.

Le Consul est le chef de la Hanse, élu pour un mandat de 1 an par les patriarches des corporations membres.  
Dans le paysage politique du Royaume des Landes, le Consul de la Hanse occupe une place importante, en raison de ses grands pouvoirs économiques : il décide de la modification du cours des ressources ; fixe les cotisations que doivent les marchands à la corporation ; surtout, il est capable d'ordonner l'embargo commercial sur toute une principauté. De plus, le Consul a la main sur le trésor de la corporation, contrôle la puissante flotte hanséatique et ordonne à la milice. La fortune de la Hanse lui permet de financer tel camp dans tel conflit afin de faire basculer l'issu d'une guerre à son avantage ou celui de ses alliés. Si le Roi est le meneur de la guerre et que le Primat est le maître de la religion, le Consul est lui le chef de l'économie et du commerce, et comme chacun sait, l'argent est la base du pouvoir.

Le Consul préside à la Loge des marchands, l'assemblée des patriarches de la Hanse formant le tribunal de commerce capable de juger des litiges commerciaux, et la cour législative agissant sur les lois régissant les échanges et les relations entre les marchands. C'est aussi un organe de conseil chargé d'assister le Consul dans son gouvernement. Si le chef de la Hanse aura toujours seul le dernier mot, il lui sera parfois avisé de suivre les conseils de la Loge pour éviter de s'aliéner les patriarches de la Hanse. Bien que membre d'une même corporation, les marchands de la Hanse peuvent se brouiller jusqu'à faire éclater un conflit armé. La Loge est là pour juger ces conflits et punir les responsables, elle peut condamner à une forte amende, une interdiction de commerce voir même un bannissement de la corporation.

RP : les marchands de la Hanse peuvent être joués. Ils possèdent un gameplay spécial différent de celui des nobles.


Routes commerciales
Le commerce intérieur est irrigué par plusieurs grandes routes marchandes.
Les voies fluviales et maritimes sont principalement utilisées, car plus sûrs et plus rapides, donc moins coûteuses.
La route du fer descend le Bistre des mines des Surlandes jusqu'à Grâces, avant de prendre la mer pour d'autres lieux de vente, notamment la Cahogne qui possède une grande industrie métallurgique avec ses forgerons très réputés. Celle de l'argent et du vin suit le cour de la Combe jusqu'à Castelion. Le textile, produit principalement en Lucie, utilise la mer par cabotage pour s'exporter partout dans le Royaume et sur le continent. Dans la Marche-Franche, le canal du Bief permet de traverser l'Île sans devoir la contourner, faisant gagner de précieux jours de voyage aux marchands.

Au sein du Royaume, le commerce porte principalement sur les biens de consommation alimentaire. Les grains, majoritairement de froment et d'avoine cultivés partout, sont l'objet d'un grand commerce intérieur. Il profite notamment des grandes foires de Pagagne qui se tiennent toute l'année, à Chambois, Douves et Gravennes. Le sel, qui sert à la conservation, provient quasi exclusivement du Pays-Plat. Seule la Cahogne produit assez intensivement pour l'exportation du vin, mais les procédés de vinification actuels ne permettent pas de conserver le vin longtemps, nécessitant de le vendre rapidement. Le principal débouché des vin de Cahogne est le long des fleuves de la Combe et de l'Ivre, jusqu'à Castelion, plus gros marché de consommateur, avec toutes la grande noblesse réunie autour du Roi et du Primat. Quelques cargaisons débarquent sur le continent où ce vin de grande qualité est très apprécié,notamment en Valentine.
Autre que l'alimentation, l'industrie drapante occupe une grande partie des échanges en Lucie, alimentée par le lin et le chanvre cultivés dans le Nord, ainsi que les plantes textiles comme la pastel.
La Cantabrie échange beaucoup de bois et de cuir.
De l'extérieur, arrive dans les ports des Landes la soie, les épices, les tapis et l'opium arrivés des contrées lointaine d'hyperponant, et les poisson salés, les fourrures, le bois précieux, le miel et la cire, venu des pays nordiques.

Guildes dans les Landes
La guilde des Tisserands
Corporation regroupant les divers métiers de l'industrie drapante de Lucie.
C'est l'une des guildes les plus riches du Royaume. Elle prête de l'argent à bon nombre de seigneurs et même au Roi.

La confrérie de l'acier
La confrérie de l'acier est une corporation des forgerons de Cahogne contrôlant une bonne partie du commerce de la métallurgie.

La corporation des banquiers Valentins
Les grands banquiers Valentins se sont réunis pour former une grand corporation bancaire, notamment suite à la montée de la xénophobie après le Fléau et la Guerre Civile. La corporation bénéficie de la dispersion de la diaspora valentine à travers le monde. Elle possède des banques dans tout le Royaume et à l'étranger, manipulant des sommes d'argent astronomiques à travers les lettres de change. Les Valentins prêtent souvent aux grands Seigneurs et financent de grands projets d'urbanismes, générant encore plus d'argent. Ils sont très mal vu par la population qui accepte mal d'avoir pour créanciers des étrangers.

La guilde des Ondits
La corporation secrète des informateurs. La guilde possède un grand réseau d'espions à travers toutes les cours du Royaume et d'ailleurs. Ayant des oreilles partout, la guilde capte toutes les rumeurs, les informations et les nouvelles. Ses agents sont capables de mener des enquêtes pour déceler la vérité, percer à jour les grands secrets.
Si vous voulez savoir quelques choses ou bien diffuser une rumeur à travers le Royaume, c'est à la guilde des Ondits qu'il faut s'adresser. Leur prix son cher, mais leur efficacité est reconnue par tous.

Les Gipponiers
Sous la couverture de simples marchands de gilets, les Gipponiers sont en vérité une guilde de redoutables assassins. Ils oeuvrent à travers tout le Royaume et offrent leurs services à tous : assassinas, agressions, enlèvement...etc. Leurs prix sont élevés, mais à la hauteur de leur efficacité.
Pour les contacter, il faut traîner du côté de la taverne du Valet Noir à Castelion.

Les Interlopiens
Les Interlopiens forment la guilde officieuse des contrebandiers. Ils sont capables de rapporter à leur client n'importe quel objet, et ce en contournant toutes les taxes marchandes.
Si vous désirez un objet en particulier, détenu ou non par un autre, ou si vous voulez un objet à bas prix, c'est aux Interlopiens qu'il faut s'adresser.

Commerce dans les Landes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» PTIT BISCUIT CHATON 2 MOIS EN FA LANDES 40 ASCC
» Krahun le ouargue
» RETRAIT DE BEBES ET DE MAMANS DANS LES LANDES DPT 40
» Slack dans les Landes [OK]
» Dans les Landes d'Etten - Je t'en prie, ne meurs pas, mon fils...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Casus Belli :: Administration :: A d m i n i s t r a t i o n :: Encyclopédie :: Le temporel :: Royaume des Landes-