Partagez|
avatar
Messages : 327
Date d'inscription : 07/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Maison de Guivre Jeu 10 Mai - 1:39


Histoire
De la maison de Guivre sont issus les ducs historiques de la Cahogne. C'est l'une des familles nobles les plus puissantes du Royaume. Elle est parfois appelée la maison de Cahogne.

La maison de Guivre descendrait de Cédric Coeur de Dragon, un héros mythique ayant vécu au VI siècle. Saint Cédric était le protecteur d'Argentière qu'il sauva de la destruction en terrassant la grande vouivre après un combat acharné ; de cette légende, la famille en tira son nom et le symbole de son blason.
Ce mythe est en réalité une métaphore de l'avancée de la vraie religion sur les cultes païens, la vouivre représentant le paganisme et sa destruction la victoire de la vraie foi sur la superstition.

La Maison de Guivre va devenir l'une des plus puissantes du Royaume en affermissant son autorité sur le Duché de Cahogne, par conquêtes et mariages.
Après l'Unification du Royaume des Landes, les Ducs joueront une politique ambiguë avec les Rois, alternant entre alliance et opposition : le Duc Enguerrand II, poète à ses heures perdues, sera un proche du Roi Raoul Beauclerc ; alors que le Duc Thibault III sera un ennemi farouche du Roi Hubert ; puis à nouveau un allié précieux par la coalition du Duc Gonthier Ier et du Roi Raoul II. La maison acquerra d'ailleurs un grand prestige avec le martyr du duc Enguerrand III, mort contre les païens lors de la première en Hyperponant pour la libération de Gamasmène.
En 1170, après être resté neutre pendant longtemps, Gonthier II, devenu duc à l'age de 19 ans en 1164, prendra part à la Guerre Civile dans le camp du Roi, en épousant notamment la Princesse Constance. Même après la défaite du Roi, le Duc restera un allié et un ami personnel de Lothaire III, puis de son fils Lothaire IV.

Aujourd'hui, l'hégémonie de la maison de Guivre en Cahogne est remise en cause par la montée en puissance de la maison de Douves après la succession en leur faveur de la vicomté de Mérigarde.

Branche cadette
Par son mariage avec l'héritière de la vicomté de Beauziac, Thibault, fils du duc Enguerrand IV et frère de Gonthier II, fonda une dynastie cadette : les Guivres de Beauziac.

Chronologie des chefs de famille depuis l'Unification
• 987-1002 : Thibault II
• 1002-1031 : Rigaud V
• 1031-1045 : Enguerrand II
• 1045-1070 : Thibault III
• 1070-1097 : Gonthier Ier
• 1097-1114 : Enguerrand III
• 1114-1137 : Thibault IV
• 1137-1164 : Enguerrand IV
• 1164-aujourd'hui : Gonthier II

Généalogie
Spoiler:
 

Membres vivants
Duc Gonthier II de Guivre

Localisation : Duché de Cahogne.
Duc de Cahogne depuis ses 19 ans, Gonthier II est le chef de la Maison de Guivre.
C'est un homme charismatique réputé sévère, voir cruel. Rares sont ceux l'ayant vu rire ou s'énerver, Gonthier passe pour être impassible, ne laissant jamais transparaître ses émotions.
Malgré son apparence glaciale, Gonthier est guidé par l'amour de sa famille. Mais c'est un père peu aimé, qui demande beaucoup trop à ses enfants.
C'est un ascète qui se plie à une discipline très stricte, ses habits sont austères et sa table comporte toujours juste ce qu'il faut. Il passe beaucoup de temps retiré pour se consacrer à la prière, et aime la compagnie des moines silentiaires.
Gonthier porte à coeur l'honneur et la fidélité. Il prouva sa loyauté au Roi lors de la Guerre Civile où il démontra à tous son courage et sa force. Il en garde plusieurs cicatrices et beaucoup de prestige.
Aujourd'hui, Gonthier est loin du héros de guerre qu'il a été. Il est usé et fatigué, sa main droite tremble et l'empêche de prendre l'épée, sa vision de plus en plus trouble.

[joueur] de Guivre
Localisation : Duché de Cahogne.
Fils aîné de Gonthier II et de la Princesse Constance Léo-Plantigrade, petit-fils du Roi Lothaire III et neveu de l'actuel Roi Lothaire IV.
C'est l'héritier du Duché de Cahogne.
Personnage jouable dans un scénario unique.

Enguerrand de Guivre (PJ)
Localisation : Duché de Cahogne.
Fils puîné de Gonthier II et de la Princesse Constance.
Voir fiche.

Adeline de Guivre

Localisation : Duché de Cahogne.
Adèle de Guivre, surnommée Adeline, est la fille aînée du Duc de Cahogne. Âgée de 24 ans, Adeline est prête pour le mariage, mais cette tête de mule refuse tous les prétendants et sa force de caractère parvient toujours a faire plier son père. Pourtant, elle ne manque pas de courtisans, son tempérament n'arrivant pas à cacher sa beauté que lui donnent sa peau de lait et sa chevelure dorée.
On la dit bien plus intéressée par les armes et les histoires de chevaliers que par l'amour et les devoirs conjugaux. Sous ses airs durs, elle cache une réelle sensibilité. Bien qu'elle soit mal vu par les clercs, elle possède une grande piété qu'elle exprime par sa générosité envers les pauvres.

Comtesse Isabelle de Guivre

Localisation : Comté de Belfort.
Fille d'Enguerrand IV, Duc de Cahogne, et soeur de Gonthier II, Isabelle est l'épouse du comte de Transvoglois, Guillaume III.
Bien qu'elle approche de la cinquantaine, Isabelle est toujours très courtisée par les chevaliers du comté : malgré son age, elle n'a rien perdu de sa beauté, avec ses longs cheveux noirs, sa peau de lait et ses yeux d'émeraudes.
Ne voyant plus beaucoup son époux, la plupart du temps retiré dans ses quartiers, Isabelle en a profité pour prendre le contrôle du comté, mais pas pour le diriger face aux routiers.
Isabelle profite des plaisirs du palais, passant son temps dans les étuves avec ses courtisanes et ses jeunes prétendants. On la dit plongée dans la luxure, usant des dernières ressources du comté pour son confort personnel, s'achetant des bijoux d'or et des vêtements de soie en dilapidant le trésor.
Elle garde le pouvoir à coup de pot de vin, corrompant la garde et les officiers.  

Monseigneur Jean

Localisation : Évêché de Vendaume.
Jean de Guivre est le plus jeune fils du Duc de Cahogne Enguerrand IV. Très tôt, il fût orienté vers une carrière ecclésiastique. Il entra à l'université de Castelion et obtint sa licence sans trop briller, avant d'intégrer la faculté de théologie. Là aussi, Jean ne montra pas beaucoup de motivation, attiré plus par les arts (l'art de la bière notamment) que par Dieu. Après ses études, il servit à la cour de Cahogne, puis, grâce au soutien de son frère, le Primat accepta de le nommer Évêque de Vendaume.
Jean ne doit sa carrière qu'à la renommé de son nom. Il n'a jamais montré de réelles capacités ni de réel enthousiasme pour la religion. Toutefois, il fait du mieux qu'il peut, tout en reste un partisan du moindre effort.
Malgré ses carences, Jean n'est pas un homme dangereux, c'est un lieutenant de l'Eglise obéissant qui fait toujours ce qu'on lui demande. Il ne soulève jamais de polémique car il ne semble pas avoir d'opinion personnel sur le moindre sujet. Jean se contente de vivre dans son confort, sans causer de soucis, et élude tout problème en acceptant de se soumettre. Le peuple l'apprécie pour sa générosité et la paix qu'il fait régner, mais on lui reproche souvent son manque de combativité.

Rodrigue de Guivre

Localisation : Inconnue.
Rodrigue est le frère cadet de Gonthier II de Guivre, Duc de Cahogne, fils de Enguerrand IV et de Berthe de Croix-Sauveur.
Dans sa jeunesse, Rodrigue fût très proche de son frère et l'un de ses plus fidèles conseillers, occupant le poste de Sénéchal de Cahogne à la cour. Mais le jeune Rodrigue fût manipulé par les ennemis politiques de son aîné ; lui montant le cerveau ils lui démontrèrent l'incompétence et la tyrannie de son frère et lui promirent la couronne ducale, éveillant chez Rodrigue une ambition insoupçonnée. Il prit la tête des conjurés, mais le complot s'éventa et se termina par l'arrestation de tous les conspirateurs. Reconnu coupable, Rodrigue fût condamné à mort, mais la peine fût commuée en exil par son frère qui ne pouvait pas exécuter son jeune cadet. Ayant tout perdu, Rodrigue erra dans le Royaume, allant de cour en cour pour y servir les seigneurs.
Aujourd'hui, c'est un homme plein de rancœur : jugeant sa condamnation injuste, il aimerait prendre sa revanche sur son frère.

Alix de Guivre

Localisation : Comté de Vaucouleur.
Nièce de Gonthier II duc de Cahogne, Alix est la fille de Thibault, fils puîné du duc Enguerrand IV et la soeur de Valère de Beauziac. Elle est l'épouse de Bertrand de Chambois, frère du comte Guildoin IV.
Alix est une femme courageuse et ambitieuse. Certains diront qu'elle a une mauvaise influence sur son mari, qu'elle pousse à faire preuve de plus d'initiatives, de réclamer à son frère toujours plus d'argent et de pouvoir. Alix rêve de régner, d'avoir son propre château et sa cour. Jusque là elle devait se contenter d'être la courtisane de la comtesse de Chambois, et sa frustration se ressentait souvent lors de ses crises de colère qu'elle apaisait en jetant des objets sur les domestiques.
Mais désormais les choses ont changé, elle est devenu la comtesse de Vaucouleur dont elle espère bien profiter de ses richesses.

Maison de Guivre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Maison de Nara
» Maison de Riiko
» La maison de Evans Paul vandalisee par les siens
» Maison de retraite
» Cherchons une bonne "maison" pour un bouc nain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Casus Belli :: Administration :: A d m i n i s t r a t i o n :: Gestion :: Liste des maisons-