Casus Belli
Bonjour, bienvenu sur Casus Belli.
Pour connaître rapidement le forum, cliquez sur le Guide de Jeu.
Si vous avez des questions, n'hésitez pas à les poser dans la partie Contact, vous pouvez y poster sans être inscrit sur le forum.
Au plaisir.

Partagez|
avatar
Messages : 229
Date d'inscription : 07/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Chronologie Dim 29 Avr - 16:57

Chronologie des rois
999-1027 : Lothaire Ier le Grand
Il est sacré Roi à l'age de 6 ans, après l'abdication de son père et de sa mère, un geste politique pour asseoir l'autorité du nouveau Royaume face aux contestations de certains barons ; mais il ne deviendra roi effectif qu'après la mort de son père en 1011 alors qu'il a 18 ans. Il balaye la révolte de son grand cousin Robert Plantigrade, prétendant au trône de Haute Lande, puis passe son règne à écraser les oppositions et à instaurer les institutions du jeune royaume.
Il fusionne les deux chancelleries et rassemble pour la première fois les deux Parlements de Haute et de Basse Lande en même temps. Il épouse Mahaut de Lochanie et impose la paix dans le Nord, ce qui lui permet de se pencher sur le Sud du Royaume.
Il ne doit sa réussite qu'aux rivalités entre les rebelles du Nord et du Sud, qui empêche toute coalition contre le Roi, et parvient à vaincre les Ducs de Lucie et de Cahogne.
En 1026, voyant ses forces décliner, il fait sacrer son fils Raoul de son vivant et l'associe au trône.

1027-1045 : Raoul Ier Beauclerc

Surnommé le "premier troubadour" ou le "grand mécène", c'est un Roi érudit qui révolutionne la société en la faisant passer de l'oralité à l'écrit. Il fonde la culture courtoise et rassemble autour de lui une cour d'artistes, de poètes et de scientifiques, lançant ce qu'on appellera la renaissance raoulienne. Son ordonnance de 1035, abandonne la langue liturgique au profit de la langue vulgaire pour tous les textes administratif ; il promut ainsi le baslandais qui se développe et s'épanoui à travers le notariat et la poésie.
Raoul Beauclerc ne sera pas qu'un Roi lettré, mais aussi un brillant chef militaire et un talentueux administrateur. Il réforme l'administration royale en instaurant le Conseil Royale dont un notaire enregistre les décisions, et les séances annuelles du Parlement pour juger les affaires du Royaume.
Sur le plan militaire, il combattra le Duc de Lucie Arnaud V, qu'il vaincra en s'alliant à Enguerrand II de Cahogne, et s'opposera aux seigneurs de Pagagne et notamment au Comte de Douves Pierre III, qui ne sera définitivement vaincu que par le Roi suivant.
Il mène une politique d'opposition à la théocratie du Primat, ce qui lui vaudra d'être excommunié, officiellement pour ses moeurs dissolues qui transparaissent dans sa poésie. Cet affrontement polico-religieux l'amène à favoriser l'Abbaye Rouge qui grâce aux dons royale se développe et favorise la révolution culturelle.

1045-1077 : Hubert Ier
Roi batailleur et querelleurs, son règne est une succession de luttes féodales pour le contrôle de la Pagagne afin d'y installer durablement l'autorité royale et de mettre fin aux brigandages des petits seigneurs locaux.
Ses guerres permettront une consolidation de la principauté royale dans le Sud, alors que peu à peu le domaine royal du Nord hérité des Plantigrade sera délaissé. Hubert fera d'ailleurs peu de voyage en Haute Lande, tout comme ses successeurs, et installera définitivement les Rois à Castelion, en faisant la capitale officielle du Royaume.
Son règne sera notamment marqué par sa grande rivalité avec Etienne de Douves, sur lequel il gagnera des terres mettant fin à son hégémonie dans la région, et avec Thomas de Gravennes, à qui il confisquera son comté pour l'ajouter au domaine royale.
Seul les Ducs de Lucie Arnaud V puis Laurent IV, ainsi que le Duc de Cahogne Thibault III, lui résisteront en lui infligeant ses pires défaites.
Suite à cette époque de violences et de guerres, l'Eglise lance la Paix de Dieu. Hubert Ier laissera à ses héritiers un domaine royale pacifié et mieux structuré, leur permettant d'ouvrir la royauté à de nouveaux horizons.

1076-1120 : Raoul II le Roi d'Argent

Lorsqu'il monte sur le trône, Raoul II n'est qu'un enfant de ? ans. On confit la régence à la Reine-mère, mais celle-ci se révélera une piètre administratrice.
C'est alors qu’apparaît le personnage du chevalier Michel dit le "Spathaire" (du titre honorifique que lui donna le Roi Hubert). Michel était un fils de paysan qui s'éleva aux plus hautes fonctions en faisant carrière dans l'armée royale où il servit Hubert Ier dans ses guerres. Brillant stratège, meneur charismatique, son amitié avec le Roi lui fit côtoyer les sphères dirigeantes. A la mort du Roi, Michel se rapproche de sa veuve et se fait le protecteur du jeune Raoul.
La minorité du Roi réveil les prétentions des anciens ennemis d'Hubert, et le conseil de régence, se retrouvant dépassé, finit par faire appel au Spathaire pour mener les troupes royales.
Michel écrase les rebelles, puis tout auréolé de victoire, il épouse le Reine-mère et se donne le titre de vice-roi avec l'aval du conseil qui lui mange dans la main.
Dès lors, en tant que beau-père du Roi, Michel exercera la réalité du pouvoir, régnant tel un véritable monarque. Mais, au lieu de mettre en péril la monarchie, le Spathaire va la renforcer. Ses victoires militaires consolideront le travail du roi Hubert et éteindra toutes révoltes contre le Roi, et ses réformes et son habilité politique affirmeront l'autorité royale.
Surtout, c'est la tentative de coup d'état de son fils qui sera la plus bénéfique à la monarchie. En ???, à la mort de Michel, le titre de vice-roi qu'il voulait héréditaire échu à son fils Jean issu d'un premier mariage. Mais à l'inverse de son père, Jean se révélera un dirigeant gauche et cupide.
Raoul II, désormais âgé de ?? ans, s'appuiera sur l'Eglise et sur le peuple de Castelion pour démettre Jean de son titre et le faire arrêter.

Les citoyens de la capitale, attaché à la famille royale et à la personne de Raoul, exprimeront leur mécontentement par des émeutes à la suite de la tentative de Jean de déposer le Roi.




intervient en Petite Lande pour protéger les colonies et l'Eglise.



En parallèle de ses actions militaires, le Roi réorganise les finances et la justice royale.
Il organise le premier recensement des feux et affirme la souveraineté royale en matière fiscale en s'octroyant seul le droit de battre monnaie qui instaure la livre casteloise et condamne les faux monnayeurs.
Pour contrer la prédominance des marchands Valentins, il fonde la Hanse à qui il donne le monopole sur le grand commerce intérieur et extérieur du Royaume.  


A la fin de son règne intervient la chute de la ville sainte de Gamasmène et le saccage du Temple primordial par les conquérants Kichiques, provoquant l'appel à la Croisade par le concile œcuménique.
Le Roi, trop fatigué et usé par son long règne, ne participera pas à l'expédition qui aboutira à la création des états croisés.
Mais la première croisade sera bénéfique à la monarchie, Raoul achetant les domaines des chevaliers participant à l'expédition et qui ne reviendront jamais, augmentant le domaine royal.


Il meurt en 1120 après 44 ans au pouvoir, ce qui en fait le règne le plus long de la dynastie Léo-Plantigrade.




C'est sous le règne de Raoul II que se multiplient les raids ??? sur les côtes orientales des Landes. Les envahisseurs lui permettent de pacifier son Royaume en donnant un ennemi commun aux barons.
Il s'allie ainsi à ses anciens ennemis, comme Gonthier Ier de Cahogne ou Antoine IV de Douves. Mais la guerre contre les pilleurs nordiques n'empêcheront pas les conflits avec le Duc de Lucie et d'autres vassaux.
Raoul II intervient notamment dans la succession du comté d'Evaux après l'assassinat du Comte. Il impose son candidat à l'élection, Claude de Croix-Sauveur, bâtard du fils du dernier Comte qui résidait à la cour royale.



1120-1148 : Lothaire II le Pieux
A l'origine, Lothaire n'était pas destiné à régner, mais la mort successive de ses deux frères aînés, Raoul et Hubert, fit de lui l'héritier du Royaume.
Les premières années de son règne sont difficiles, le Roi manquant d'expérience et subissant toujours les raids Vikings après l'échec de la première croisade gelée. Surtout, Lothaire s'enfonce dans la débauche, répudie sa femme par 3 fois pour en épouser une autre et délègue les affaires du Royaume à ses officiers. Son comportement lui vaudra d'être excommunier par le Primat.
En 1127, la personnalité du Roi bascule du tout au tout après qu'une grave maladie l'ai alité pendant plusieurs semaines. Passant proche de la mort, Lothaire se retrouve obsédé par ses péchés, craignant l'Enfer éternel.
Il fait alors pénitence pied nu, habillé d'une simple chemise, en traversant la voie du pèlerin menant jusqu'au Sanctuaire où il est absout par le Primat qui lui confit l'oriflamme pour mener une nouvelle croisade en Hyperponant contre les Kichiques.


Il ne partira pas avant 1132. Avant cela, le Roi lutte toujours contre ses vassaux indisciplinés. Se faisant le protecteur de l'Eglise et de ses évêques, il profite du conflit entre le Duc de Lucie Valère Ier et l'évêque de Saint-Clair pour intervenir. Il parvient à vaincre Valère lors de la bataille de Forge-le-Duc. L'intervention royale a un grand retentissement dans le Royaume, c'est la première fois que l'autorité du Roi s'affirme dans une principauté. Lors du traité de paix, il fait promettre au Duc de Lucie de se rallier à lui pour la croisade.


De 1132 à 1135, le Roi quitte le Royaume pour l'Hyperponant et les états croisés alors mal en point.


Si la croisade se révèle à véritable échec, l'expédition du Roi renforce le prestige de sa dynastie


Contrastant avec ses premières années au pouvoir, Lothaire II laissera l'image d'un Roi vassal de l'Eglise et soumis au Primat, d'un ascète austère et tout dévoué à Dieu, respectant à la lettre les préceptes de l'Eglise, pleurant à son entrée dans les lieux saints et baisant les pieds des pauvres.



Il réformera l'administration royale en créant les sénéchaussées en s'inspirant de l'administration bureaucratique de la Lucie, puis en accordant les premières chartes de franchises pour créer les premières villes libres du Royaume.  

1148-1180 : Lothaire III

Lothaire III tente de poursuivre la politique de son père en cherchant désespéremment des finances. Il expulse la population derzis du Royaume, spolie les marchands Valentins et emprunte de l'argent à la Hanse. En 1161 il rassemble le Parlement pour faire voter de nouveaux impôts, prétextant la préparation d'une nouvelle croisade, mais l'assemblée refuse et le Roi la dissout dans un accès de rage.
Il dévalue alors la livre casteloise, une mesure très impopulaire qui provoque la colère du peuple et des barons qui se rassemblent à nouveau sans l'accord du Roi. Lothaire jugeant cette assemblée illégale, déclare félon tous ses participants et proclame la commise de leurs fiefs.
Cet événement marque le début de la Guerre Civile qui opposera les loyalites, menés par


Pierre VI d'Evaux, Gonthier II de Cahogne, Antoine VI de Douves, et Rience de Belfort ; aux rebelles, conduits par Raoul, frère cadet du Roi, Laurent V puis Laurent VI de Lucie, le comte de Chambois et plusieurs barons du Nord.
Galéran IX d'Havreucy restera neutre malgré les tentatives d'alliance du Roi.


La guerre va durer 16 ans et aboutir à la victoire des révoltés. En 1176, la bataille du Gué est remportée par les rebelles ce qui leur ouvre la voie vers Castelion où s'est retranché le Roi. Le siège de la capitale va durer deux longues années, jusqu'à la reddition du Roi et la signature de la Grande Charte.
Cette défaite signifiera la fin de la montée en puissance de la monarchie, les pouvoirs du Roi se retrouvant très limités par le charte, et le domaine royale amputée de plusieurs seigneuries.
La santé du Roi ayant été mis à mal par le long siège qu'il subit, il meurt 2 ans après la fin de la guerre, laissant un Royaume divisé et ravagé par la guerre et le Fléau.

1180-aujourd'hui : Lothaire IV



Mineur, dans les premières années de son règne Lothaire subit la régence de sa mère et la domination du Duc de Lucie.
Ce dernier fait épouser à la veuve de Lothaire III l'une de ses créatures, Jean de ???, lui donnant le titre de vice-roi.
La mise sous tutelle du Royaume avec à sa tête un pantin du Duc de Lucie fera de Laurent VI le véritable chef des Landes.

Mais en atteignant la majorité, Lothaire IV se révélera un adversaire politique à la hauteur du Duc. Laurent sera prit à son propre jeu lorsque l'habile jeune roi retournera Jean en sa faveur.






Dès le début de son règne, Lothaire IV s'engage à respecter la Grande Charte signée par son père afin d'assurer la paix. La charte est republiée en 1181, en 1188 puis en 1194.
Il monte sur le trône dans un contexte difficile, le Royaume sort de la Guerre Civile et est au plus mal : épidémies, famines, compagnies de routiers, division de l'aristocratie, le Roi aura fort à faire pour restaurer la prospérité et la cohésion de la noblesse.
Marié à la fille du Prince de Calà et membre de la puissante famille des Canorta, Lothaire IV va subir tout le long de son règne la forte influence de sa belle famille, l'obligeant à s'engager dans des guerres en Valentine. Ces guerres à l'étranger lui permettront de détourner les compagnies de routiers du domaine royale vers d'autres conflits, l'aidant ainsi à ramener la paix dans son Royaume, mais dilapidera le trésor royal et les forces vives de la monarchie. Beaucoup reprocheront au Roi de se faire manipuler par les Canorta, entrant dans des conflits ne concernant que son beau-père et n'ayant aucun intérêt pour le Royaume.
Pourtant, malgré les défaites et le gaspillage des ressources et des hommes, le Roi tirera de ces guerres un certains prestiges, restaurant l'image de combattant de sa famille, quelque peu ébranlée par la défaite de la Guerre Civile.

Noms
Dynastie
Règne
Notes
Lothaire Ier le GrandLéo-Plantigrade999-1027 (28 ans)Premier Roi des Landes, fils de Edmond Léonide et de Anne Plantigrade.
Raoul Ier BeauclercLéo-Plantigrade1027-1045 (18 ans)Fils du précédent. Encourage la révolution culturelle. Met la loi par écrit.
Hubert IerLéo-Plantigrade1045-1076 (31 ans)Fils du précédent.
Raoul IILéo-Plantigrade1076-1120 (44 ans)Fils du précédent.
Lothaire IILéo-Plantigrade1120-1147 (27 ans)Fils du précédent. Participe à la deuxième croisade gelée.
Lothaire IIILéo-Plantigrade1147-1180 (33 ans)Fils du précédent. Perd la Guerre Civile et signe la Grande Charte.
Lothaire IVLéo-Plantigrade1180- (19 ans)Fils du précédent.

Chronologie détaillée
Chronologie à compléter ; les dates importantes sont en rouges.

Avant l'Unification
0 : - Fondation du monastère des Apôtres. Mise par écrit des mythes oraux, propagation du Dogme orthodoxe.
IIIème siècle : - Arrivée en Lucie de prédicateurs triaphysites menés par saint Sabin.
Vème siècle : - Le Roi de Haute Lande se convertit au triaphysisme, suivi par celui de Basse Lande.
VIème siècle : - Fondation du Sanctuaire. Mise en place de l'Eglise des Landes.
901 : - Fondation de l'ordre monastique des Cramoisi. Construction de l'Abbaye Rouge au Sanctuaire.
941 : - Concile qui réforme de l'Eglise des Landes. L’Évêque de Castelion prend le titre d'Archevêque et affirme sa primauté sur les autres évêques du Royaume.
971 : - Excommunication du Roi de Haute Lande.
973 : - Deuxième Concile de réforme.
986 : - Fondation de l'ordre militaire des Portes-Glaives.

Depuis l'Unification
987 : - Mariage de Edmond V Léonide et de Anne Plantigrade.
988 :

989 :
990 :
991 :
992 :
993 : - Naissance de Lothaire, fils d'Edmond et de Anne.
994 :
995 :
996 :
997 :
998 :

---- Règne de Lothaire Ier ----
999 : - Abdication de Edmond et d'Anne. A 6 ans, Lothaire est sacré Roi des Landes.
1000 :
1001 :
1002 :
1003 :
1004 :
1005 :
1006 :
1007 :
1008 :
1009 : - Mariage du Roi Lothaire avec Mahaut de Lochanie.
1010 : - Naissance du prince Raoul, futur Raoul Ier.
1011 : - Mort du Roi Edmond. A 18 ans, Lothaire règne seul.
1012 :
1013 :
1014 :  
1015 : - Premier rassemblement du Parlement unifié de Basse et de Haute Lande.
1016 : - Révolte de Robert Plantigrade, cousin du Roi, qui réclame le trône de Haute Lande.
1017 :
1018 : - Robert Plantigrade est vaincu et emprisonné à la bataille de Bouvelle. Il finira ses jours dans la tour de la geôlière, à Castelion.
1019 :
1020 :
1021 :
1022 :
1023 :
1024 :
1025 : - Mariage du prince Raoul et de Berthe de Chambois. Naissance de Hubert, futur Hubert Ier.
1026 : - Le Prince Raoul est sacré Roi des Landes du vivant de son père.

---- Règne de Raoul Beauclerc ----
1027 : - Mort de Lothaire Ier, Raoul règne seul.
1028 :
1029 : - Construction de l'Atrium dans le palais de Castelion.
1030 :
1031 : - Apparition de la culture courtoise aux banquets du Roi.
1032 :
1033 :
1034 :
1035 : - Edit qui remplace la langue liturgique par la langue vulgaire dans les textes de l'administration.  
1036 :
1037 : - Excommunication du Roi par le Primat.
1038 :
1039 : - Fondation de l'Académie royale.
1040 :
1041 :
1042 :
1043 :
1044 :

---- Règne de Hubert Ier ----
1045 : - Mort de Raoul Ier, foudroyé par la maladie. Sacre de Hubert Ier.
1046 :
1047 :
1048 :
1049 :
1050 :
1051 : - Le Roi s'installe définitivement à  Castelion, en faisant la capitale officielle du Royaume.
1052 :
1053 :
1054 :
1055 :
1056 :
1057 :
1058 : - Thomas de Gravenne est vaincu par Hubert Ier. Le comté de Gravennes est rajouté au domaine royal.
1059 :
1060 :
1061 :
1062 :
1063 :
1064 :
1065 :
1066 : - Victoire du Roi sur Antoine de Douves.
1067 :
1068 :
1069 :
1070 : - Défaite du Roi à la bataille de Courcy, l'opposant au Duc de Lucie Laurent IV.
1071 :
1072 : - L'Eglise lance la "Paix de Dieu".
1073 :
1074 :
1075 :

---- Règne de Raoul II ----
1076 :
1077 :
1078 :
1079 :
1080 :
1081 :
1082 :
1083 :
1084 :
1085 :
1086 :
1087 :
1088 :
1089 :
1090 :
1091 : - Assassinat de Pierre V, comte d'Evaux. S'en suit un conflit de succession dans lequel intervient le Roi qui soutient son propre candidat, Claude de Croix-Sauveur.
1092 :
1093 :
1094 :
1095 :
1096 :
1097 :
1098 :
1099 : - Premier recensement dans le domaine royal qui améliore la levée des impôts.
1100 :
1101 :
1102 : - Instauration de la Livre casteloise par le Roi.
1103 : - Fondation de la Hanse.
1104 :
1105 :
1106 :
1107 :
1108 :
1109 :
1110 : - Bataille de  Castelion contre une flotte vikings de 200 navires. Le Roi parvient à repousser les pilleurs.
1111 :
1112 :
1113 :
1114 : - Première croisade en Hyperponant pour libérer Gamasmène des Kichiques. Le Roi n'y participe pas, trop âgé, mais son fils puîné, Raoul, y part et y meurt en chemin. Le duc de Cahogne Enguerrand III s'y illustre et y meurt en martyr.
1115 : - Fondation des états croisés en Hyperponant.
1116 : - Mort du Prince Hubert, emporté par le maladie. Le prince Lothaire devient l'héritier du Royaume.
1117 :
1118 :
1119 :

---- Règne de Lothaire II ----
1120 : - Mort de Raoul II. Règne de Lothaire II.
1121 : - Une bulle du Primat rend l'université indépendante.
1122 :
1123 :
1124 : - Excommunication du Roi par le Primat pour ses mœurs dissolues.
1125 :
1126 :
1127 : - Maladie du Roi qui le fait devenir pieux. Après sa pénitence, il est absout de ses péchés par le Primat. Il s'engage à partir pour la croisade.
1128 :
1129 : - Victoire du Roi sur le Duc de Lucie Valère Ier.
1130 :
1131 : - Rassemblement du Parlement où un impôt spécial est voté afin d'organiser la croisade.
1132 : - Deuxième croisade gelée auquel participe Lothaire II en compagnie du Duc de Lucie. Avant de partir, son testament crée les baillis, des sergents chargés d'encadrer les prévôts du domaine royal.
1133 :
1134 : - Prise de ??? par les troupes royales.
1135 : - Fin de la deuxième croisade ; retour du Roi dans son Royaume.
1136 :
1137 :
1138 :
1139 :
1140 :
1141 :
1142 :
1143 :
1144 :
1145 :
1146 :

---- Règne de Lothaire III ----
1147 :
1148 :
1149 :
1150 :
1151 :
1152 :
1153 :
1154 : - Expulsion des Derzis du domaine royal et spoliation de leurs biens.
1155 :
1156 :
1157 :
1158 :
1159 :
1160 :
1161 : - Lothaire III rassemble à nouveau le Parlement pour faire voter les impôts, invoquant l'idée d'une nouvelle croisade. Le Parlement refuse et le Roi dissout l'assemblée prématurément.
1162 : - Une assemblée illégale se rassemble. Elle est condamnée par le Roi qui déclare félon tous ses participants. Cet événement marque le début de la Guerre Civile.
1163 :
1164 : - Mort d'Engerrand IV de Guivre ; Gonthier II de Guivre devient Duc de Cahogne à l'age de 19 ans.
1165 : - Apparition du Fléau. L'épidémie débute dans le Pays-Plat et se diffuse rapidement aux régions alentours jusqu'à concerner tout le Royaume.
1166 :
1167 :
1168 : - Mort du dernier Comte de la Marche-Franche. Sa dernière fille épouse Rience de Vaucelle qui fonde la seconde maison de Belfort.
1169 :
1170 : - Gonthier II épouse Constance, fille de Lothaire III. Le Duché de Cahogne entre dans la guerre au côté du Roi.
1171 :
1172 : - Mort du Duc Laurent V ; Laurent VI devient Duc de Lucie.
1173 :
1174 : - Apogée de l'épidémie du Fléau. La maladie tuera le tiers de la population du Royaume.
1175 : - Bataille du Gué, affrontement décisif entre les loyalistes et les rebelles, qui voit la victoire de ces derniers sur le Roi.
1176 : - Début du siège de Castelion.
1177 :
1178 : - Chute de Castelion. Fin de la Guerre Civile par la signature de la Grande Charte.
- Mariage de Laurent VI et d'Irène, fille de Lothaire III, scellant la paix entre les Rivienne et le Roi.
1179 : - Naissance de l'hérésie schismatique dans le Nord du Royaume.

---- Règne de Lothaire IV ----
1180 : - Mort de Lothaire III. Règne de son fils, Lothaire IV.
1181 : - Mariage de Lothaire IV à la fille de Mario II Canorta, Prince de Calà. Naissance du prince Lothaire.
1182 : - Naissance de la princesse Anne.
1183 : - Naissance de la princesse Marie.
1184 : - Première guerre en Valentine, pour soutenir Mario II face à ses ennemis.
1185 : - Naissance des jumeaux Raoul et Hubert.
1186 :
1187 :
1188 : - Deuxième guerre en Valentine.
1189 :
1190 :
1191 :
1192 :
1193 :
1194 :
1195 :
1196 :
1197 :
1198 :
1199 : - Début du jeu.

Chronologie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Chronologie du Quatrième Âge !
» Problème sur la chronologie
» .:: Chronologie, histoire et esprit ::.
» Chronologie
» La chronologie des Pandémies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Casus Belli :: Administration :: A d m i n i s t r a t i o n :: Encyclopédie :: Le Royaume-