Casus Belli
Bonjour, bienvenu sur Casus Belli.
Pour connaître rapidement le forum, cliquez sur le Guide de Jeu.
Si vous avez des questions, n'hésitez pas à les poser dans la partie Contact, vous pouvez y poster sans être inscrit sur le forum.
Au plaisir.

Partagez|
avatar
Messages : 229
Date d'inscription : 07/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Institutions politiques Lun 23 Avr - 13:32

Le Roi
Le Roi des deux couronnes
Le Roi des Landes est le souverain des Royaumes de Basse et de Haute Lande. C'est le seul seigneur féodale du Royaume à ne pas avoir à prêter d'hommage à quiconque : Le roi ne reconnaît pas de supériorité au temporel.
La légitimité du Roi tient dans la continuité dynastique des Léonides et des Plantigrades, dont les origines remontent aux temps anciens, mais surtout à son caractère sacré : le Roi est choisi par Dieu et oint de la sainte chrême apportée par saint Sabin ; vient ensuite l'acclamation des grands princes féodaux qui le confirme dans ses droits. Le Roi ne l'est officiellement que lorsqu'il est sacré par le Primat des Landes, et doit donc dans les faits obtenir l'approbation de ce dernier pour régner.
Les pouvoirs du Roi sont limités, surtout depuis la signature de la Grande Charte. Il a peu d'autorité sur les grands princes féodaux, doit respecter les coutumes de ses pays, les lois fondamentales du Royaume et les biens de chacun. Son autorité se limite donc à sa principauté, le Royaume étant une sorte de confédération unie par la personne royale qui entretient des liens de parentés et de vassalités avec les grands princes féodaux.
La principale fonction du Roi est la protection de l'Eglise et de l'orthodoxie religieuse, et le maintien de la paix et de l'ordre dans le Royaume.

Les pouvoirs du Roi
Les pouvoirs du Roi n'interviennent que dans le domaine public et ne peut ingérer dans la justice des provinces, qui relève de l'autorité des grands princes féodaux, que lorsqu'on fait appel à lui.
S'il est choisi par Dieu, le Roi n'a pour autant aucun pouvoir spirituel et ne peut intervenir dans les affaires de l'Eglise.
- Nomme les officiers royaux ;
- peut réunir le Parlement ;
- juge en appel les affaires du Royaume ;
- il est le seul à pouvoir anoblir ;
- officialise les nouveaux titres de noblesse ;
- ordonne la guerre et peut appeler le ban et l'arrière ban pour la défense du Royaume ;
- commande à la diplomatie avec l'étranger et est le seul habilité à signer des traités avec les autres monarques ;
- peut gracier tous les condamner à mort.

La loi de Succession
La double couronne n'est pas la priorité du Roi, qui en a que l'usufruit lors de son règne. Elle obéit aux lois fondamentale du Royaume : elle est inaliénable et indivisible, et se transmet par primogéniture agnatico-cognatique, c'est à dire qu'en l'absence de fils, les filles et leurs descendants peuvent hériter du trône.
Depuis Lothaire Ier, la dévolution de la couronne s'est faite en ligne droite de père en fils.

Le sacre

Le Roi est sacré au Sanctuaire de Castelion par le Primat des Landes ou son légat. Le sacre suit un protocole très stricte, alliant les coutumes de Haute et de Basse Lande. Ce n'est qu'une fois la cérémonie terminée que le Roi sera pleinement Roi.
Le rituel suit trois étapes : serment, onction, couronnement.

- Le Roi entre dans le Sanctuaire accompagné de son cortège. Avant de s’asseoir, un prélat lui apporte un Codex. Le Roi y appose sa main et prononce son serment :
"Je jure de protéger la Terre de Dieu, le Sanctuaire et les Eglises, de combattre les infidèles et les hérétiques, de faire bonne justice au peuple, de protéger les pauvres, les veuves et les orphelins, de respecter les coutumes et de maintenir la paix dans les royaumes de Dieu."

- Puis le Roi se met nu et est oint par le Prima avec l'huile sainte apportée par les premiers prédicateurs du IIIème siècle. Une fois le Roi recouvert, le Prima fait un signe de croix sur son front pour refaire la première onction, comme s'il était devenu un nouvel homme. Ensuite, après le sacre religieux vient une sorte de sacre laïc : le Roi est de nouveau adoubé par son parrain qui lui remet l'épée des Plantigrades, le bouclier des Léonides et les éperons d'or.

- Le Roi est ensuite rhabillé du manteau d'ours des Plantigrades.
Puis on le fait asseoir et on pose sur sa tête les deux couronnes de sa royauté : la couronne de Basse Lande, puis la couronne de Haute Lande qui vient s'encastrer parfaitement sur la première. Le nouveau Roi est alors acclamé trois fois par les témoins.
Puis on lui remet les regalia*, les insignes royaux : autour du cou on lui passe la clef d'or du Sanctuaire qu'il doit protéger ; l'oriflamme qui lui permettra de combattre les ennemis du Royaume ; le sceptre de justice qui lui permettra de commander à ses vassaux et de faire respecter la loi, les deux anneaux du pouvoir, qui représentent les deux couronnes en miniature (lorsque le Roi ne les portent pas, c'est à dire souvent) .

Le sacre se fait devant public et concentre un grand nombre de Barons. Chaque grands princes et grands prélats du Royaume possèdent une place dans la cérémonie, portant chacun une régalia ou bien dévoué à une action.
Le sacre donne ensuite lieu à de grandes festivités. Le Roi organise un grand banquet au château où sont conviés tous les grands.

L'Hôtel du Roi
L'Hôtel du Roi a la charge de la vie quotidienne du monarque.
Les officiers domestiques de l'Hôtel occupent une fonction prestigieuse et importante, ils sont en contact direct avec le Roi, peuvent lui parler, le conseiller et l'influencer. Il regroupe un personnel nombreux : pages, huissiers, intendants, valets, interprètes...etc.

Le Chambellan : Il dirige l'Hôtel et s'occupe de la chambre du Roi avec les valets. C'est la personne la plus proche du monarque.
Le Grand Argentier : il gère les finances de l'Hôtel.
Le Maître des requêtes : il est chargé de gérer les rendez-vous du Roi. C'est à lui qu'il faut s'adresser si on veut le rencontrer.
Le Bouteiller : il gère les caves et les vignobles royaux.
L’Échanson : il est chargé de servir le Roi en vin.
Le maître des écuries  : il s'occupe des écuries royale et de l'entretien des chevaux du Roi.
Le grand veneur : il s'occupe de la chasse.
Le Maître fauconnier : il a en charge la chasse au faucon.
Le chapelain de la cour : clerc chargé de donner les sacrements au Roi et à sa famille. Il le conseil aussi en matière religieuse et peu recueillir la confession du Roi, ce qui en fait un personnage très important.
Le Maître d'arme : il est responsable de l'éducation militaire des jeunes enfants de la famille royale.

La Régence
En cas de vacance du pouvoir, si le Roi s'absente (exil, emprisonnement, maladie, départ à l'étranger) ou s'il est mineur, la royauté est exercée par un régent qui est le plus souvent choisi parmi les princes de sang.
Le régent est alors chargé d'administrer le Royaume. Pour autant ses pouvoirs sont limités et son autorité souvent peu respecté par les grands princes.


La Curia Regis

Le Parlement

Les conseils

Les grands officiers de la couronne

- Le maître des offices

- Le chancelier

- Le connétable

Les provinces royale

► Les sénéchaussées

rassemble les seigneuries détenues par le Roi.

► Les sénéchaux






le Grand Chancelier
Le chancelier est le ministre le plus important du Royaume. Il passe pour le numéro deux juste après le Roi et préside le Parlement lorsqu'il se réunit.
C'est le secrétaire du Roi, le gardien du sceau royal et le rédacteur des actes royaux (édits et ordonnances). Sa signature vaut celle du Roi. Il est à la tête d'une armée de notaires et de messagers, qui rédigent les actes et s'appliquent à la correspondance du Roi.
Souvent, la grande chancellerie est donnée à un clerc ou un légiste.

Le Connétable
Le Connétable est le "chef souverain des armées des Landes", chargé du commandement de l'ost royale.
La connétablie est l'une des plus hautes dignités du Royaume. En temps de guerre, il est le chef de l'état major, chargé de mener l'armée à la bataille.
En temps de paix, le Connétable doit veiller à l'entretient des troupes, à l'intendance des écuries royales. Il chevauche dans le Royaume pour les montres et les revues.
Il possède aussi des pouvoirs de police qui lui permet d'arbitrer au nom du Roi les conflits entre les nobles.
Le Connétable nomme les maréchaux, ses assistants à qui il délègue ses pouvoirs.

Les hauts-commissaires
Les hauts-commissaires sont les envoyés du Roi à qui il délègue une partie de ses pouvoirs.
Ils sont choisis parmi les proches de la cour et chargés d'une commission temporaire légitimée par une lettre portant le sceau royale. Leurs pouvoirs ne sont valables que dans le cadre de leur mission et jusqu'à la fin de celle-ci.
Les hauts-commissaires sont les yeux et les oreilles du Roi, de précieux informateurs qui lui transmettent les nouvelles du terrain. Ce sont des ambassadeurs et des intendants, qui délivrent les ordres, les messages et supervisent la bonne application des édits.

Le Parlement
Le Parlement est une cour de justice chargée de juger en appel les affaires portées devant le Roi. Il rassemble dans le Palais de Castelion les grands princes féodaux du Royaume, les prélats et parfois les arrières vassaux voir des bourgeois. Les séances peuvent durer une semaine et sont tenues à l'occasion de fêtes religieuses.
Seul le Roi est habilité à faire appel au Parlement et peut retirer une affaire du parlement pour la juger lui-même directement.
Dans une moindre mesure, le Parlement peut aussi avoir une fonction législative. Il vérifie la légalité des ordonnances du Roi vis à vis de la coutume et du droit antérieur avant de les promulguer.
Le Parlement peut aussi approuver la levée d'impôts exceptionnels, notamment pour financer une guerre.


Le Conseil restreint
Pour l'aider à administrer son domaine, le Roi s'entoure de conseillers qui lui sont proches.
Le Conseil restreint est formé au bon vouloir du Roi parmi ses plus fidèles. Il existe parfois un Conseil secret, pour discuter des affaires officieuses.
Le Conseil restreint est composé de membre de la cour royale : de membres de la Maison du Roi (les princes de sang), de barons, des chevaliers, de prélats et de clercs, de bourgeois ou encore de légistes, des érudits de la loi, ayant fait leur étude à l'université de Castelion.
Le Conseil restreint n'a pas de pouvoir en lui même, car il n'a qu'un rôle consultatif et la décision finale revient toujours au Roi ; mais il peut influencer ce dernier et orienter la politique royale.
Il se réunit uniquement sur la demande du Roi ou du Chancelier.

L'administration dans les provinces
Chaque principauté dans le Royaume possède son propre gouvernement et son propre fonctionnement en indépendance avec celui du Roi. D'une région à l'autre, l'administration diffère.

Dans le domaine Royale
Le Domaine Royale a innové l'administration en créant la charge des baillis dans le but de contrôler la tyrannie des prévôts, qui avaient tendance à se transformer en percepteurs d'impôt un peu trop fougueux, s'attirant la haine des paysans.
Les prévots sont les intendants du domaine royal, chargés de maintenir l'ordre, d'organiser les travaux agricoles, d'entretenir les soldats et de lever les impôts.
Les baillis encadre les prévots. Ils disposent du pouvoir militaire, lève le ban au nom du Roi, juge en appel et transmettent les ordres du Roi.
Ce système d'administration s'est répandu dans toute la Pagagne.

En Cahogne
La Cahogne a imité l'administration du domaine royale. Les baillis sont nommés viguiers mais disposent des mêmes pouvoirs. Ils sont sous les ordres du Sénéchal qui a en charge la justice et le maintien de l'ordre.
Ils sont responsables devant le Parlement de Cahogne, une assemblée des Barons et grands prélats de la région qui juge et conseil le Duc.
Le Duc s'entoure d'un conseil restreint comme le Roi, qui forme une sorte de gouvernement, présidé par le Chancelier, gardien des sceaux.
Le Grand Chapelain, conseiller spirituel et temporel du Duc, issu le plus souvent du clergé, est aussi un personnage important dans l'administration du Duché.

En Lucie
Le Grand Chambrier est chef du gouvernement en Lucie, l'équivalent du Chancelier Royal. A l'origine, il s'occupait de la chambre du Duc, mais ses fonctions ont rapidement évolué. Il est désormais le personnage le plus important de la principauté après le Duc : il dirige la chancellerie, régente en l'absence du Duc, commande aux comarques (l'équivalent des baillis royaux) et préside à la Chambre des Nobles. Cette dernière est l'assemblée des barons de Lucie, chargée, sur demande du Duc, de juger en appel et de conseiller.
L'aspect militaire est entre deux officiers : le lieutenant-général de Grande-Lucie et le lieutenant-général de Petite-Lucie.

Dans la Marche-France
La Marche-Franche se distingue par le renforcement du pouvoir militaire. Autrefois, le Comte y avait la mission de défendre la frontière et avait pour cela plusieurs privilèges que la coutume lui a laissé aujourd'hui.
Le Comte est ainsi le maître de la chambre des Barons, réunissant autour de lui les châtelains de la région. C'est une sorte d'état major au pouvoirs militaires étendues, qui décident de la levée de l'ost.

En Haute Lande
L'Echiquier, le Parlement de Haute Lande, est toujours en fonctionnement malgré l'unification avec la Basse Lande. Il est désormais sous les ordres des princes du Nord, qui peuvent appeler au rassemblement de l'assemblée pour traiter des conflits. L'Echiquier est présidé par le Justicier nommé par les princes, chargé d'organiser les séances. L'assemblée n'a pas de lieu dédiée, c'est une cour ambulante, qui se réunit sur un point de rendez-vous décidé à l'avance, souvent chez celui qui a fait appel à elle, prenant à sa charge l'organisation et les dépenses.
Le Pays-Plat a été la première à instauré les baillis sur ses domaines, appelés dans cette région Bayle.

Institutions politiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le débat sur la question du protectorat
» L'ABC de la politique américaine /radio-canada
» Projet de loi qui limiterait le nombre de partis politiques a 4 ou 5
» Haiti :Notes politiques après le seisme du 12 janvier 2010
» Progres d'Haiti dans le domaine des droits politiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Casus Belli :: Administration :: A d m i n i s t r a t i o n :: Encyclopédie :: Le Royaume-